Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 23:07

Pour une sauvegarde du patrimoine ferroviaire existant sur le futur Ecoquartier de Pantin.

 Pantin-local.jpg

L’ancien site dit « Pantin Local », futur Ecoquartier était à l’origine, en 1862, destiné au trafic local de marchandises qui transitaient sur le réseau de la Compagnie des chemins de fer de l’est.

Les premiers bâtiments sortis de terre en 1863, constituent aujourd’hui un rare témoignage des débuts de l’activité ferroviaire à Pantin ; témoignage d’autant plus précieux que la gare de marchandises des Batignolles à Paris vient d’être rasée.  Elle renfermait en son sein, les plus anciennes halles ferroviaires connues en France (1843).

La ville de Pantin et la communauté d’agglomération Est Ensemble ont donc l’opportunité  de conserver trois quais couverts en bois datés de 1863-64 et parmi les plus anciens de France situés juste en face des quais de la gare voyageurs et parfaitement méconnus !

 

L’ensemble, station des voyageurs (1892), passerelle métallique donnant accès aux voies (1893) et ces trois quais couverts présentent un paysage ferroviaire assez proche de celui offert aux voyageurs du XIXe siècle.

           

Aujourd’hui, ces hangars, flanqués de bardages métalliques modernes et disgracieux, cachent au voyageur de superbes charpentes en chêne avec pont-roulant, en bon état de conservation et surtout de très belles caves voûtées de pierre soutenues par un pilier central unique. Enfin, on y accède par un escalier extérieur en pierre encore visible le long du pignon.

           

 

Mais la singularité du site ne s’arrête pas là. On découvre en effet dans la cour d’entrée principale, de part et d’autre  du pont routier franchissant les voies (avenue Edouard Vaillant), trois bâtiments de finition soignée, affectés dès 1875 au remisage du matériel militaire, permettant de transformer des wagons de marchandises en wagons de transport de troupes ; la défaite de 1870 ayant montré des carences en ce domaine.

 

Pantin devient donc un site militaire stratégique, aux portes de Paris, pour l’embarquement des troupes en cas de conflit ! Cette mémoire ne doit pas disparaître avec la destruction programmée de ces bâtiments pourtant facilement réhabilitables et formant une belle unité architecturale par ses alignements de façades et toitures homogènes devant la cour d’entrée pavée.

 

On le voit, l’avenir patrimonial et donc mémoriel du site s’avère menacé alors qu’il se trouve dans le périmètre de protection des 500 mètres de la piscine Leclerc, inscrite monument historique ! Lors de la réunion publique du 21 janvier 2013 concernant la création de la ZAC pour l’Ecoquartier, il a été annoncé que les seuls éléments patrimoniaux retenus à ce jour seraient le bâtiment des employés dans la cour d’entrée et la partie du quai aux bestiaux soutenant le rail du souvenir, lieu de mémoire de la déportation.

A cela, il conviendrait d’ajouter, pour être ambitieux et complet, des éléments significatifs de la mémoire ouvrière et industrielle de Pantin.

 

Pourquoi, dans ce cas, ne pas intégrer les témoins les plus caractéristiques de l’activité initiale du site, comme la totalité du quai aux bestiaux avec ses accès, lié aux abattoirs de la Villette, les trois quais couverts précédemment décrits et les bâtiments militaires à l’entrée ?

L’Ecoquartier ne s’intègrera vraiment que si toutes les couches du passé, constitutives d’une véritable identité de ce territoire pour la population pantinoise d’aujourd’hui, sont prises en compte. En inscrivant ces témoins d’hier dans un nouvel avenir, par une réaffectation-transformation judicieuses, on permet un support concret à la mémoire collective, seule garante de la cohésion sociale.

C’est pourquoi l’ambition et l’imagination doivent prévaloir sur la politique de la table rase !

 

Pour toute information : ECOPAN-Association pour l’Ecoquartier de Pantin - www.ecopan.fr

 

Vifs remerciements à Guillaume Kozubski, chercheur qui a réalisé l’étude historique de la gare de marchandises de Pantin et dont les résultats ont été rendus publics lors d’une conférence en mairie de Pantin. Cet article s’inspire très largement de son travail. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paris historique - dans On en parle beaucoup
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paris historique
  • Le blog de Paris historique
  • : Sauv'dernière est le blog de l'association pour la Sauvegarde et la Mise en valeur du Paris historique. Il publie l'actualité de la défense du patrimoine de tous les quartiers parisiens et des communes d'Ile-de-France...
  • Contact

Profil

  • Paris historique
  • Entreprendre et mener toute action permettant de promouvoir, protéger et faire connaître les quartiers de Paris et des communes d'Ile-de-France, afin de faire reconnaître et de sauvegarder leur harmonie architecturale, urbaine et sociologique.
  • Entreprendre et mener toute action permettant de promouvoir, protéger et faire connaître les quartiers de Paris et des communes d'Ile-de-France, afin de faire reconnaître et de sauvegarder leur harmonie architecturale, urbaine et sociologique.

A l'enseigne de l'Ours

Saissisez Votre Mot-Clé

Le cellier d'Ourscamp

On En Parle Beaucoup...