Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 12:18

Cinema-Dacia.JPG

 

A l’heure où toutes les capitales civilisées découragent l’utilisation de l’automobile pour favoriser les espaces piétonniers, la ville de Bucarest se voit offrir par sa municipalité un projet d’autoroute en plein cœur d’une zone historique unique en son genre.

Officiellement, le projet vise à fluidifier le trafic très engorgé de la zone par l’élargissement considérable d’une rue de fin XIXe (raisonnement fallacieux s’il en est !). Cela se fait, obligatoirement, avec la démolition de nombreux bâtiments. Dans ce contexte, les journalistes se sont montrés soucieux d’offrir au public des chiffres précis (s’agit-il de 13 ou de 14 immeubles classés qui vont disparaître ? De 80 ou de 82 immeubles en tout ?), sans comprendre que c’est tout un quartier historique de Bucarest qui sera amené à disparaître dans les années à venir.  

En effet, la halle Matache et son voisinage font partie de la géographie mythique de Bucarest. Ce fut  l’un des premiers centres de commerce de la ville et c’est, encore aujourd’hui, une halle de viande qui permet aux habitants du quartier de s’achalander à des prix raisonnables, ainsi que l’un des rares marchés traditionnels à avoir survécu à l’invasion des hypermarchés.

 Outre l’effet pervers que cette reconfiguration entraînera sur le trafic de la zone avec l’apparition de nouveaux immeubles de bureaux et de centres commerciaux gigantesques (de nature à générer un volume de trafic beaucoup plus important qu’à présent et implicitement une plus grande pollution), le projet engendrera surtout une pression immobilière accrue sur tous les immeubles qui n’auront pas été détruits dans un premier temps et l’apparition de nouvelles constructions tout à fait disproportionnées par rapport au voisinage, y compris sur les aires adjacentes. Avec, en prime,  des projets de façadisme préjudiciables à l’aspect général d’un des quartiers les plus pittoresques de Bucarest. En tout, le projet affectera huit secteurs sauvegardés, altérant la trame même de la ville de manière irréversible.  Tout ceci à des coûts insensés. Une partie seulement de ces sommes aurait largement suffi à réhabiliter toute la zone pour lui restituer son potentiel touristique inestimable et ses fonctions traditionnelles. Quant au montant global, il aurait suffi à rénover les quelque 15.000 bâtiments historiques de Bucarest. Dans ce choix, de toute évidence, c’est la folie des grandeurs qui pèse le plus lourd.

Il n’y a eu aucune concertation avec les habitants du quartier. Dans une absence totale de transparence, les autorités municipales n’ont jamais organisé de débat public sur le sujet. Pire, encore, l’évacuation des habitants se fait dans des conditions inhumaines (même à l’époque de Ceausescu les expropriations ne se faisaient pas dans des conditions aussi dictatoriales). Des dizaines de petits commerces vont disparaître quand les échoppes des petits artisans seront rasées et que ceux-ci se verront dans l’impossibilité de trouver d’autres espaces à des loyers similaires). Adieu cordonniers, chapeliers, maroquiniers, horlogers, barbiers, tailleurs, brocantes et antiquaires ; ce qui est proposé à la place ? Un espace inerte, stérile et aliénant.

Décidément, on est les plus forts : notre périphérique à nous traverse carrément le centre-ville. Qui, en Europe, peut se vanter de faire mieux ? Au fait, je me demande, quelle sera la vitesse permise  pour traverser la ville en 20 minutes, comme nous le promet notre maire ?

 A terme, c’est toute une partie de l’histoire de la ville qui est jetée à la poubelle au profit de quelques « investisseurs » occultes, représentant essentiellement une clientèle politique. Je ne sais pas ce qui est le plus dramatique : le fait qu’une partie de notre héritage architectural se perde à tout jamais ou le fait que nos contemporains ne réalisent même pas l’ampleur du désastre.

 

Doïna Vella

Association Pro_Do_Mo

Partager cet article

Repost 0
Published by Paris historique - dans On en parle beaucoup
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paris historique
  • Le blog de Paris historique
  • : Sauv'dernière est le blog de l'association pour la Sauvegarde et la Mise en valeur du Paris historique. Il publie l'actualité de la défense du patrimoine de tous les quartiers parisiens et des communes d'Ile-de-France...
  • Contact

Profil

  • Paris historique
  • Entreprendre et mener toute action permettant de promouvoir, protéger et faire connaître les quartiers de Paris et des communes d'Ile-de-France, afin de faire reconnaître et de sauvegarder leur harmonie architecturale, urbaine et sociologique.
  • Entreprendre et mener toute action permettant de promouvoir, protéger et faire connaître les quartiers de Paris et des communes d'Ile-de-France, afin de faire reconnaître et de sauvegarder leur harmonie architecturale, urbaine et sociologique.

A l'enseigne de l'Ours

Saissisez Votre Mot-Clé

Le cellier d'Ourscamp

On En Parle Beaucoup...